Itinéraire technique

Les conceptions de conduite du noyer ont beaucoup évolué ces dernières années, avec l’arrivée de matériel végétal nouveau (variété à fructification latérale, porte greffe vigorisants multipliés in vitro) mais également du fait de l’intensification et la rationalisation de la culture. Là ou autrefois une noyeraie était plantée pour produire au bout de 12 à 15 ns, les contraintes économiques font que cette situation n’est plus possible aujourd’hui.

 
Système de conduite

Système de conduite

L’évolution des systèmes de conduite vers un mode de production plus intensif demande une grande technicité et une rationalisation des interventions.

L’adaptation des modes de conduite type haie fruitière ou arcure permet d’optimiser le potentiel des variétés plantées en haute densité. La restructuration (suppression progressive d’un arbre sur deux), contribue au maintien de la qualité des fruits avec une compensation progressive des pertes de rendement.

Nos travaux

Taille 

Taille 

Avec le développement végétatif des arbres, la concurrence pour la lumière augmente, entrainant le dégarnissement des branches basses et l’arrêt de croissance. Sans intervention, la qualité et le rendement seront affectés.

Les différents types de taille devront être adaptés aux variétés et au système de conduite utilisé. Le gobelet classique ou le gobelet-axe seront plus particulièrement proposés pour les variétés traditionnelles. L’axe vertical libre ou l’axe structuré convient davantage aux variétés à fructifications sur brindilles latérales

Nos travaux

Irrigation

Irrigation

Les besoins en eau varient en fonction des stades phénologiques. Selon la période, le stress hydrique agira sur le calibre des fruits, la croissance végétative, la qualité des cerneaux ou la formation des bourgeons fructifères avec une incidence sur la production de l’année suivante.

La conduite de l’irrigation dépend des conditions édaphiques et des variétés utilisées. Un bilan hydrique ou une tensiométrie permettront d’évaluer les besoins en eau

Nos travaux

Fertilisation/amendement, alimentation

Fertilisation/amendement, alimentation

Pour connaitre les besoins du noyer en éléments minéraux, différents outils de diagnostic sont à la disposition des nuciculteurs : le profil cultural, l’analyse de sol ou encore le diagnostic foliaire. En référence aux données théoriques et en fonction des conditions de sol et de la végétation, ils permettent de raisonner l’apport d’engrais.

Une bonne préparation avant plantation permet d’optimiser la gestion de la fertilisation.

Nos travaux

Entretien du sol

Entretien du sol

Le sol nu travaillé ou désherbé chimiquement permet, en verger non irrigué de limiter la concurrence avec les adventices mais augmente le tassement des sols et réduit la pénétration de l’eau. Il favorise également les phénomènes de chlorose ferrique et augmente les risques d’accumulation de résidus dans le sol.

L’enherbement intégral ou partiel favorise l’enracinement et maintient la structure du sol. Il permet également l’augmentation de la teneur en matière organique issue de la décomposition de l’herbe broyée, et diminue l’effet de la chlorose ferrique.

Nos travaux

Protection

Protection

L’intensification des vergers s’accompagne du développement et de l’émergence de nouveaux ravageurs pour lesquels diverses solutions doivent être mises en œuvre. Pour limiter l’impact environnemental, des méthodes préventives ou biologiques sont de plus en plus privilégiées.

Diverses études sont menées par la SENuRA pour apporter des solutions durables à la protection du verger.

Nos travaux