Physiologie

Le noyer est un arbre à feuilles composées de 7 à 25 folioles selon les espèces, dont la taille peut atteindre 40 m de haut. Il produit des fruits à coque lignifiée protégés par une enveloppe charnue (le brou).

 
Type de fructification

Type de fructification

Il existe trois types de fructification : (cf figure, principaux type de fructification)

La fructification terminale : les bourgeons à fruits sont localisés sur l’extrémité du rameau. Les bourgeons médians ou en positon basale restent latents (acrotonie). Il y a très peu de ramifications secondaires. La mise à fruit est lente et le potentiel de production est relativement faible.

La fructification intermédiaire : les bourgeons à fruits sont toujours en position terminale mais du fait de la moindre acrotonie la ramification secondaire est plus importante. La mise à fruit est relativement rapide et la productivité plus importante.

La fructification sur brindilles latérales  (forme ancestrale de fructification) : les bourgeons à fruits sont répartis le long des pousses d’un an sur de courtes brindilles fructifères qui peuvent produire plusieurs années. La mise à fruit est rapide et le potentiel de production est élevé.

Phénologie

Phénologie

Selon l’espèce, l’entrée en végétation (ou débourrement cf. stade phéno) peut s’étendre de mi-mars, dans les cas les plus précoces, jusqu’à fin mai pour les plus tardifs.

Le noyer est une espèce monoïque (les fleurs mâles et les fleurs femelles sont sur le même arbre). La durée moyenne de la floraison femelle est de 15 à 20 jours, avec une période de pleine floraison de 8 à 10 jours. L’émission de pollen dure en moyenne 8 à 14 jours avec une durée de pleine floraison de 5 à 6 jours.

Il existe un décalage dans le temps entre la floraison mâle et la floraison femelle appelé dichogamie. Lorsque la floraison mâle débute avant la floraison femelle, ce qui est généralement le cas, la variété est dite protandre.

L’arrêt de végétation est marqué par la défeuillaison qui peut intervenir fin octobre. Plus la défeuillaison est tardive, plus les risques de gelées sont importants pouvant affecter principalement les pousses annuelles mal aoûtées.