PEPIT Ravageurs


Optimiser la lutte contre le carpocapse en verger conventionnel


Date de début : 01/01/2019

Durée : 36 mois


Objectifs du projet

  • Évaluer une potentielle adaptation du ravageur aux capsules de phéromones
  • Comprendre les échecs de la lutte dans certains vergers
  • Déterminer la présence éventuelle d'autres ravageurs
  • Définir les clefs de détermination pour optimiser la gestion de la lutte

Résumé

Le carpocapse reste un ravageur majeur en vergers de noyers et de châtaigniers.

Sa gestion via un monitoring efficace est essentielle pour développer des outils d’aide à la décision. Par ailleurs, le développement de techniques alternatives, type confusion sexuelle doit être accompagné car dans des vergers de grands volumes (noix, châtaigne), la mise en place reste un frein aux développements des méthodes efficaces.

En châtaignier, les chenilles foreuses (carpocapse, tordeuse) sont des ravageurs responsables de pertes pouvant dépasser les 50 % à la récolte. Les difficultés d’accès avec des engins motorisés d’un grand nombre de châtaigneraies oblige à trouver des techniques de lutte innovantes ne nécessitant pas de pulvérisation depuis le sol (confusion sexuelle, accès aux arbres depuis la canopée…). Par ailleurs, le cycle de la tordeuse, ravageur émergent en forte progression sur certains secteurs, est encore mal connu. Pour mettre en place des techniques de lutte efficaces, une meilleure connaissance du cycle et des périodes d’attaque sont nécessaires.

Ce projet vise à donner aux producteurs des clefs de réussite pour une gestion optimale de ces ravageurs.

Pour d’autres ravageurs émergents (Ectomyeloïs ceratoniae, Aromia bungi, Cydia fagiglandana…) leurs cycles doivent être mieux connus. Un travail de bibliographie et de suivi sur le territoire est nécessaire afin de communiquer et de sensibiliser la profession et de mettre en place des travaux de recherche sur des luttes spécifiques.


Financeur


Porteur


Partenaires